Très jeune, j’ai commencé à mettre l’œil dans le viseur d’un «Kodak Instamatic » pour photographier les copains de vacances, les paysages et mon porte-avion lors de mon service militaire !

Au fil des années, j’ai suivi le parcours initiatique de tous photographes amateurs, boitier argentique, le labo, sa lampe inactinique et ses bonnes odeurs puis le numérique avec ses pixels.

Après toutes ces années à photographier, j’ai intégré un club pour améliorer ma vision du monde qui nous entoure, de développer le regard en essayant d’avoir « l’œil juste » et d’éviter de passer trop de temps devant l’écran.

Capter l’instant furtif d’un passant sous le regard de Franck Sinatra, saisir l’immensité de l’océan ou encore cette géométrie urbaine sont autant de sujets qui m’intéressent. Refusant de m’enfermer dans une thématique unique, je déambule  avec « une visée grande angle » le long des chemins de la planète.